William Carlos Williams

Je voulais écrire un poème

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est bien de moi, d'avoir voulu que mon premier livre de poèmes s'appelle simplement Poems. Et c'est tout moi aussi d'avoir appelé le premier poème Innocense et le deuxième Simplicity. Je comparais dès le début pour tout de suite exposer ma cause. Le premier vers du premier poème dit : "Cela ne se peut pas, que l'innocence meure". Je le croyais vraiment en ce temps-là, et je le crois vraiment aujourd'hui encore. C'est quelque chose d'intrinsèque chez l'homme. Et j'attache toujours de l'importance à la simplicité. J'ai toujours dit les choses carrément, carrément et sincèrement. Et quoi qu'il doive d'être dit, j'essaie d'être direct.

2000, propos rapportés par Edith Heal, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Valérie Rouzeau

120 p., 15x21 cm, ISBN 2877041344, 20 €

Tirage de tête

19 exemplaires sur Vélin d'Arches.

75 €