Antonio Porchia

Poète argentin, Antonio Porchia est né en 1885 en Calabre (Italie). D’origine modeste, il migre avec sa famille en Argentine quelques temps après la mort de son père en 1911. Il ouvre un atelier de typographie à Buenos Aires, où il imprime une première édition de Voix, son unique livre, en perpétuelle transformation, constitué de plus de 300 aphorismes notés sur le vif, brefs, méditatifs et intenses. Son œuvre s'est largement répandue, a été rapidement traduite dans le monde entier et a été saluée par Jorge Luis Borges, Roger Caillois, Roberto Juarroz ou Henri Miller ; mais les détails de sa vie, sédentaire et solitaire, restent pour la plupart inconnus. Il meurt à Buenos Aires en 1968.