Patrick Wateau

Par argument de mort

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cadavre comme impatient.

En foi de quoi, etc.

 

Faire le tour du cadavre, mesurer son « taux de mort », observer les dents, les poils, la peau, la ressemblance encore en surface. La viande pas tout à fait étrangère – pas pour longtemps. Patrick Wateau touche ce qui se détache, ce qui se sépare de l’homme dans le cadavre. Ce qui rejoint le néant. Ongles, os, mucus, crânes, cages thoraciques, corps en « farine de putréfaction », pris de vermine, assailli d’une vie pourrissante. C’est un livre de dissection, un livre qui enfonce la mort un peu plus loin dans chaque mot.

 

1999, 64 p., 15x21 cm, ISBN 2877041263, 16 € 

Tirage de tête

- 11 exemplaires sur Vélin d'Arches, contenant des interventions originales,

à même le livre, de Jean-Paul Héraud, signés.

600 € 

- 33 exemplaires sur Vélin d'Arches, contenant trois gravures formant

triptyque de Jean-Paul Héraud, signé.

180 €