Geoffrey Squires

Geoffrey Squires est né en 1942 en Irlande. Après un diplôme d’anglais à Cambridge, il obtient un doctorat de psychologie éducative à Edimbourg.  Il a travaillé durant plusieurs années dans diverses universités en Iran, en France et aux Etats-Unis. Il a enseigné à l’université de Hull et a été longtemps consultant pour l’OCDE. Il publie en 1975 Pierres noyées, recueil éclaté et cosmopolite, remarqué pour son innovation formelle héritée de la poésie américaine de l’époque – notamment Charles Olson et les poètes de Black Mountain – en réaction à la poésie irlandaise lyrique de l’après-guerre. Viennent ensuite Figures en 1978 et XXI Poems en 1980, poésies de la perception et de la conscience immédiate qui trouvent un premier aboutissement dans Poème en trois sections en 1983. Poète du corps en mouvement dans l’espace, de l’évocation des lieux, des paysages et des associations mémorielles, Squires conduit sa poésie vers l’abstraction dans les années qui suivent, avec Paysages et Silences en 1996 ou la série Sans titre au tournant des années 2000. Il est également traducteur de poésie persane, française, et gaélique.