Charles Reznikoff

Né en 1894 à Brooklyn de parents russes émigrés aux Etats-Unis pour échapper aux pogroms tsaristes, Charles Reznikoff grandit dans ce qu’il a appelé le ghetto juif de Brownsville. Après de brèves et insatisfaisantes études de journalisme, il s’oriente vers le droit et est admis au barreau de New-York. Reznikoff fonde, avec ses amis George Oppen et Louis Zukofsky, le mouvement « objectiviste » soutenu par Ezra Pound et William Carlos Williams. Sa pratique du droit est une expérience déterminante dans son travail poétique, notamment dans ses livres majeurs Témoignage : les Etats-Unis 1885-1890, basé sur les archives des tribunaux de la fin du XIXe siècle et Holocauste, écrit à partir des comptes-rendus des procès de Nuremberg et d’Eichmann. Reznikoff y développe une vision factuelle, dépassionnée et impersonnelle des drames de l’Histoire. Dans une réflexion animée par une recherche constante de la clarté du langage, il évoque les cruautés, les injustices, l’arbitraire, l’inhumanité de l’homme envers l’homme. Auteur d’une quinzaine de livres, majoritairement de poésie, publiés pour la plupart à compte d’auteur, Reznikoff meurt à New-York en 1976.