Wallace Stevens

Wallace Stevens est né en Pennsylvanie en 1879. Sorti sans diplôme de Harvard, il est brièvement journaliste au New York Herald Times avant d’étudier le droit à la New York School Law et d’être admis au barreau de New York. En 1914, il écrit Phases, sous le pseudonyme de Peter Parasol, qu’il envoie à un concours de poésie sur le thème de la guerre organisé par le magazine Poetry. En 1916, Stevens commence sa carrière de conseiller juridique au sein de la Hartford Accident and Indemnity Company. Son premier livre, Harmonium, paraît en 1923. Puisant dans le romantisme anglais et le symbolisme français, il y déploie dans une grande variété de registres, une tentative d’harmonisation du monde à mi-chemin entre la réalité quotidienne et l’imagination humaine. Il devient vice-président de la société d’Hartford en 1934 sans cesser de publier ses recueils. En 1955, Wallace Stevens reçoit (pour la seconde fois après The Auroras of Autumn quatre ans plus tôt) le National Book Award pour Collected poems ainsi que le prix Pulitzer de poésie, et il obtient un titre de Docteur honoraire de l’Université Yale. Il décède la même année d’un cancer de l’estomac.

Description sans domicile

 

 

 

 

 

 

 

THÉORIE

    

Je suis ce qui est autour de moi.

Les femmes comprennent cela.
On n'est pas duchesse

A cent mètres de son équipage.

Voici donc des portraits :

Une antichambre noire ;

Un lit très haut et garni de rideaux.

Tout cela, des exemples simplement.

1989, traduit de l'anglais (Etats-Unis) et préfacé par Bernard Noël, édition bilingue

80p., 15x21 cm, ISBN 2877040380, 21 €