Daniel Biga

Octobre

 

 

 

 

 

 

 

 

2 octobre et je suis furieux car ce que je voudrais dire je ne parviendrai vraisemblablement pas à le dire je n'essayerai pas véritablement et je suis triste car ce que je voudrais dire au fond exactement je ne le sais pas tout à fait et même pas du tout Je ne saurai pas l'écrire Je fais partie de ces hommes entre 5 et 95 ans fuiteurs chômeurs retraités convalescents chroniques que vous voyez errer lentement bizarrement mal habillés dans les ports sur les quais dans les jardins publics le long des rivières des routes nationales et vicinales dans les rues de toutes les agglomérations je fais partie de ces hommes de 7 à 77 ans presque tous lecteurs de Tintin et des offres d'emploi Je marche dans l'instant mais je me souviens Je marche dans l'instant mais j'espère JE NE SAIS PAS MARCHER DANS L'INSTANT ! Je marche dans le soleil mais hier il a plu je marche dans le soleil mais demain sera froid je m'inquiète et je marche déjà demain et je suis furieux car je ne sais pas marcher dans le soleil d'aujourd'hui

 

Journal écrit en 1968, Octobre est un livre puisé à même la vie, son quotidien, sa difficulté. Daniel Biga tient jour après jour la chronique angoissée et vitale de l’incertitude du couple, de l’écriture, du chômage. Il ouvre, entre rébellion et lyrsime, la trajectoire commune d’un homme pris dans les transformations sociales, politiques et artistiques d’une époque charnière. La réalité d’Octobre traverse les époques et vient résonner durement avec la nôtre. Livre le plus autobiographique de son auteur, nous ajoutons à cette édition un vaste entretien avec Daniel Biga, qui éclaire à plus d’un titre le parcours singulier d’un poète insaisissable et farouche, qui est une figure unique de la poésie française contemporaine.

 

2017, suivi d'un entretien avec l'auteur, préface de Valérie Rouzeau

112 p., 15 x 21 cm,  ISBN 9782877041829, 19 €