Thomas Kling

Né en 1957 près de Francfort, Thomas Kling a vécu à Düsseldorf, à Cologne, à Vienne et en Finlande. Son approche radicale de l'oralité poétique et l'ambition de ses recherches formelles lui valent une reconnaissance rapide dans les années 80, et contribuent grandement au renouveau de la poésie allemande à l'heure de la réunification. Nourrie des poètes expressionnistes, du groupe de Vienne et de l'avant-garde punk du Ratinger Hof, son œuvre tend vers une archéologie du langage, souvent ironique, qui donne une sonorité au passé et fossilise en retour la langue du présent. Kling est mort en 2005 à Hombroich, dans une ancienne base militaire de l'OTAN dont il pilotait la reconversion en centre artistique, et qui abrite aujourd'hui la Thomas Kling Archiv. Considéré comme l’un des écrivains majeurs de son temps, il a obtenu le prix Else Lasker-Schüler, le prix Peter Huchel, et le prix Ernst Jandl.