Geoffrey Squires

Sans titre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme nous parlons peu dans le noir

presque comme si nous avions peur

ou que cela voulait trop dire          était trop important

ou que quelqu'un nous écoutait

comme si nous pouvions être entendus

 

Nous pénétrons dans ce livre comme nous entrons dans un endroit que nous venons juste d’imaginer et d’où nous sommes issus. On peut entendre l’écho d’un pas qui retombe. Un autre marche et c’est nous qui marchons. Un autre parle et c’est nous qui parlons. « Imagine ce que cela pourrait signifier », nous dit Squires. Imaginons l’abîme si nous ouvrons le rideau sur ce qu’il y a derrière le langage, derrière la vie. Un lieu où bat le cœur de la mort : l’absence du langage. Et nous lisons, et nous chuchotons ces lignes qui sont à retenir les visages qui s’effacent.

 

2013, traduit de l'anglais (Irlande) et préfacé par François Heusbourg, édition bilingue

80 p., 15x21 cm, ISBN 9782877041508, 16 €

Tirage de tête

-33 exemplaires sur Vélin d’Arches, numérotés

de 1 à 33, accompagnés de deux gravures de 

Robert Groborne. Le livre étant signé au

colophon par l'auteur et l’artiste. 

180 €