Geoffrey Squires

Paysages et silences

 

 

Dans le calme de          dans l’immobilité de

 

le jardin dans le jardin dans le soir

qui pourrait le croire

 

absolue tenue du monde

rien ne bouge car rien ne le peut

 

excepté la conscience qui bouge sur les choses

qui passe sur elles comme une ombre légère

les assombrit un instant juste un instant

 

et à peine

 

Livre charnière dans l'œuvre de Geoffrey Squires, Paysages et Silences marque l'introduction progressive de l'abstraction dans sa poésie. Poèmes du voyage, traversant les paysages d'Europe (Grèce, Espagne, France, Irlande...), qui alternent les ambiances chaudes et les brusques hivers, la confusion de la mémoire et la question de sa présence à la réalité. Ouvrage de la perception imparfaite du monde, traversé de ces étrangetés qui déplacent le voyageur à l'intérieur de lui-même, oscillant entre la fluidité des choses vues avec de brusques interruptions, mutismes figés, décalages. Trouant par là même la description et la réception habituelle du paysage pour former le panorama singulier et incomplet d'un autre paysage, intime, dans une fragmentation de plus en plus grande.

 

2014, traduit de l'anglais (Irlande) par François Heusbourg, édition bilingue

120 p., 15x21 cm, ISBN 9782877041560, 20 €

Tirage de tête

-33 exemplaires sur Vélin d’Arches, numérotés

de 1 à 33, accompagnés d'une œuvre originale

de Max Weschler, signée. Le livre étant signé

au colophon par l'auteur. 

500 €