Thomas Stearns Eliot

Les hommes creux

16 p., imprimé en typographie sur Vélin d'Arches sous couverture Richard de Bas

Traduit de l'anglais par Aurélien Galateau & François Heusbourg

Tirage limité à 21 exemplaires numérotés, format 17x23

21 €


 

Nous sommes les hommes creux

Nous sommes les hommes empaillés

Adossés les uns aux autres

La tête remplie de paille. Hélas !

Nos voix desséchées, lorsque

Nous murmurons ensemble

Sont silencieuses et dénuées de sens

Comme le vent dans l’herbe sèche

Ou des pattes de rats sur du verre brisé

Dans notre cave sèche

Forme sans contour, couleur sans teinte,

Force paralysée, geste sans mouvement ;

Ceux qui sont passés

Le regard droit, dans l’autre royaume de la mort

Se souviennent de nous – si jamais – non comme des âmes

Violentes perdues, mais seulement

Comme des hommes creux

Des hommes empaillés.