Sylvia Plath

Electre sur le chemin des azalées

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jour de ta mort j'ai rampé dans l'ordure,

Dans l'hibernaculum sans lumière

Où la terre est dure, où l'abeille rayée de noir et d'or

      malgré le blizzard dort

Du sommeil profond des pierres hiératiques.

1999, traduit de l'anglais par Valérie Rouzeau

16p. en feuilles, 15,5x21,5 cm, édition à tirage limité, quelques exemplaires marqués H.C, 21 €