Roberto Juarroz

Quinze poèmes

 

 

 

 

Tout mot appelle un autre mot.  

Tout mot est un aimant verbal,

un pôle d'attraction variable

qui inaugure des constellations toujours nouvelles.

 

Un mot est tout le langage,

mais aussi le fondement

de toutes les transgressions du langage,  

la base où toujours se dresse un antilangage.

 

Un mot est encore l'homme.

Deux mots sont déjà l'abîme.

Un mot peut ouvrir une porte.

Deux mots l'effacent.

1983, traduit de l'espagnol (Argentine) et préfacé par Roger Munier

32 p., 16x21cm, quelques exemplaires disponibles de la réédition, 20 € 

Tirage de tête

- 39 exemplaires sur Thé du Moulin de Larroque.

Epuisé

 

- Quelques exemplaires sur Vélin d'Arches, non numérotés,

seconde édition.

35 €