José Angel Valente

Chansons d'au-delà

 

 

 

 

 

Ecoute, mère, me revoici.

 

Je suis dans le narthex

où ce jour-là on avait déposé

le grand corps de mon aïeul.

Les pleurs je les entends encore.

 

Me revoici. Jamais je n'étais parti.

 

M'éloigner ne fut qu'une manière

de rester pour toujours.

1995, traduit de l'espagnol par Jacques Ancet, préface de Claudio Rodriguez Fer, édition bilingue

80 p., 15x21 cm, ISBN 2877040143, 16 €

Tirage de tête

- 11 exemplaires sur Vélin d'Arches, contenant une peinture

originale de Antonio Saura, signée.

Epuisé

 

- 22 exemplaires sur Vélin d'Arches, contenant une lithographie

de Antonio Saura, signée.

Epuisé