Erwann Rougé

Haut Fail

 

 

 

 

 

 

Après               distraitement essuie la table

la chaise

 

le merle épie ce qui restera dans l’herbe

 

fume en cachette une cigarette

se donne le gout du noir après la pluie

 

parfois bégaie par fatigue

 

Deux textes frères se succèdent dans Haut Fail. Voa Voa d'abord, poèmes puisés à l'air libre, marchés dans le vent extérieur. Sentiment du corps mouvant dans l'espace aussi bien que recherche physique du langage dans l'adresse à l'autre, il se déploie ici une tension ouverte, un cheminement dans la lumière pour soulever les mots au-dessus de l'oubli. Haut-Fail ensuite, titre-lieu mystérieux, frère clos du texte précédent, resserré sur la part intime, le corps de l'autre, les gestes familiers, la force secrète du quotidien. Pas murmurés dans l'ombre, mains effleurées, livre posé dans la pénombre, dans ce silence qu'on entend si bien, et dans lequel on vit au milieu de secrets à peine effleurés. Sortant de ce livre refuge, le sentiment nous vient d'avoir traversé le jour pour se coucher dans les voix du soir, en ayant atteint l'autre à travers les brumes perdues de la parole.

 

2014, 56 p., 15x21 cm, ISBN 9782877041577, 15 €

Tirage de tête

11 exemplaires sur Vélin d'Arches, contenant des

interventions originales de Thierry Le Saëc, à même

le livre, signés par l'auteur et le peintre au colophon.

500 €

 

33 exemplaires sur Vélin d'Arches, contenant deux

gravures de Thierry Le Saëc, signées.

180 €