/ / /

Portugal

 

pes

 

 

Bureau de tabac

1985, traduction de Rémy Hourcadebureau-de-tabac-copie-1.jpg

Nouvelle édition en 1993

avec une préface de A. Casais Montero et une postface de Pierre Hourcade

Edition bilingue

Illustrations de Fernando de Azevedo

2-87704-003-8, 64 p., 12,5x19,5, 14 €

 

Je ne suis rien.

Je ne serai jamais rien.

Je ne peux vouloir être rien.

A part ça, je porte en moi tous les rêves du monde.

 

 

 

 

 

img049

Rémy Hourcade, traducteur 

 

 

 

Sur les hétéronymes

1985, traduction et préface de Rémy HourcadeSur les hétéronymes - Pessoa

80p., 17x12, édition bilingue

Edition définitive en 1993

Quelques exemplaires disponibles, 25 €

 

 

Enfant, j'avais déjà tendance à créer autour de moi un monde fictif, à m'entourer

d'amis et de connaissances qui n'avaient jamais existé - (je ne sais pas bien entendu

s'ils n'ont pas existé ou si c'est moi qui n'existe pas. En cette matière, comme en

toutes, ne soyons pas dogmatiques). D'aussi loin que j'ai connaissance d'être ce

que j'appelle moi, je me souviens d'avoir construit mentalement - apparence             extérieure, comportement, caractère et histoire - plusieurs personnages imaginaires

qui étaient  pour moi aussi visibles et qui m'appartenaient autant que les choses nées

de ce que nous appelons, parfois abusivement, la vie réelle.

 

 

 

Le gardeur de troupeaux

1986, traduction de Rémy Hourcade et J.L. GiovannoniLe gardeur de troupeaux - Pessoa

60p., 17x24

Epuisé en édition courante

(Voir tirages de tête) 

 

 

Je n'ai ni ambition ni désir.

Mon ambition n'est pas d'être poète.

C'est ma façon à moi d'être seul.

 

 

 

 

 

 

 

Cent cinquante-quatre quatrains

1986, traduction et préface de Henri Deluyimg148

56p., 17x24

Epuisé en édition courante

(Voir tirages de tête)

 

 

La vie est peu de choses parfois.
L'amour est une vie à rêver.

Je regarde des deux côtés,

Personne ne vient me parler.

 

 

 

 

 

Opium à bord

1987, traduction et préface d'Armand GuibertOpium à bord - Pessoa

32p., 17x24

Nouvelle édition en 1993

Edition bilingue

Epuisé en édition courante

(Voir tirages de tête) 

 

 

C'est pourquoi je prends l'opium. C'est un remède.

Je suis un convalescent de la Minute qui passe.

J'habite au rez-de-chaussée de la pensée

Et voir passer la Vie ne fait que m'ennuyer.


 

 

Livre de l'inquiétude

1987, traduction et préface d'Inês Oseki-DépréPessoa - Livre de l'inquiétude

72p., 17x24

Epuisé en édition courante

(Voir tirages de tête)

 

 

 

     Ne pas débarquer n'a pas de quai où débarquer.
Ne pas arriver implique ne jamais arriver. 

 

 

 

 

 

 

Quatrains complets

1988, traduction et préface de Henri DeluyQuatrains complets - Pessoa

104p., 15x21

Epuisé en édition courante

(Voir tirages de tête)     

 

 

 

Les chansons des portugais

Sont comme des barques sur la mer -

Elles vont d'une âme à l'autre

Et prennent le risque de naufrager.

 

 

 

 

 

 

 

Ultimatum

1993, traduction de Michel Chandeigne et J.F. ViegasUltimatum - Pessoa

64p., 12,5x19,5

Edition bilingue

Quelques exemplaires disponibles, 25 €

 

 

Hommes, nations, desseins, tout est nul !

Faillite de tout à cause de tous !

Faillite de tous à cause de tout !

D'une manière complète, totale, intégrale :

 

Merde !

 

 

 

Retour au catalogue